Quelles sont les démarches à suivre pour la résiliation de son contrat d’assurance auto ?

Depuis quelques années, la loi a exigé la sécurisation de tout véhicule par un contrat d’assurance. Ce contrat doit contenir une garantie de responsabilité civile. Cependant, pour une raison ou pour une autre, il peut arriver que vous soyez dans l’obligation de résilier votre contrat d’assurance auto. Vous découvrirez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir à propos de la résiliation d’un contrat d’assurance auto.

Pourquoi résilier son contrat d’assurance auto ?

Plusieurs raisons peuvent amener un conducteur à prendre la décision de dissoudre son contrat d’assurance auto. Pour connaitre ses raisons dans leur intégralité, vous devez visiter ce site ici même. Ainsi comme causes, nous avons : Le changement de résidence ; Changer son état matrimonial ; Avoir une nouvelle carrière ; Prendre une retraite professionnelle ; La suspension des activités professionnelles ; Une évolution dans sa profession Dès que vous êtes dans une de ses situations, vous devez le signaler à votre assureur. D’autres raisons peuvent aussi venir de votre compagnie d’assurance : Le non-respect de la loi châtel par votre compagnie d’assurance ; Le refus de la baisse de vos primes par votre compagnie d’assurance ; L’augmentation des primes par votre assureur ;

Quelle est la marche à suivre pour résilier son assurance auto ?

Selon la loi Hamon, avant de résilier votre contrat d’assurance auto, vous devez en premier lieu chercher un nouvel assureur. Après avoir signé un contrat avec votre nouvelle compagnie d’assurance, vous remplirez une autorisation vous autorisant à entamer les démarches de rupture du contrat. Votre nouvel assureur est responsable de tout. Au bout d’un mois, votre contrat d’assurance est résilié et le nouveau contrat commence automatiquement. De plus, selon la loi châtel, vous devez obligatoirement prévenir votre assureur au moins 2 mois avant l’expiration de votre contrat d’assurance. Le respect de ce délai est très strict et cette loi oblige l’assureur à toujours vous prévenir de la date d’expiration par courriel.