Arrêter de fumer : idées reçues

Cesser de fumer est suffisamment difficile en soi. Alors pour refouler tout envie d’abandon, il faudrait prendre avec beaucoup de jugeote toutes idées émanant d’un proche ou de notre imagination. Nous essayerons d’analyser quelque unes.

La prise de poids en cas d’arrêt

Pour certaines personnes, la prise de poids accentue leur état de stress quotidien. Ce qui les entraine à suivre plus d'informations sur les régimes drastiques de perte de poids. Alors dire à une personne qui fume qu’il va prendre du poids est en partie vrai. Cette affirmation partielle est due au fait que la nicotine apporte l’effet de satiété à l’organisme. On peut part là dire que la nicotine joue le rôle d’un coupe faim. Le superflu en poids s’observe parce que vous avez développé une habitude à avoir quelque chose en bouche ce qui vous amène à manger davantage. Il s’observe également parce que parfois le cerveau confond l’envie de manger à l’envie de fumer. Il faudrait pour un arrêt significatif et un maintien de sa ligne, avoir à porter de main des fruits et légumes.

La nicotine est mauvaise pour la santé

En général, ce sont les produits chimiques contenus dans la fumée de la cigarette qui sont nocives pour la santé. Ces produits chimiques sont entre autres le goudron et le monoxyde de carbone qui causent des maladies cardiaques et le cancer du poumon. La nicotine entraine tout simplement la dépendance à la cigarette. La santé est précieuse et vu qu’on ne reconnait la valeur d’un objet qu’en cas de perte, il faudrait songer à réduire la consommation de cigarette pour réduire les risques d’infections.

fumer déstresse

FAUX !!! fumer accroit l’anxiété et la tension. L’absence de stress est dû à l’action de fumer car le cerveau donne parfois l’illusion que tout va bien pourtant ce n’est pas le cas. Dans la pratique, la plupart des fumeurs sont tendus d’une cigarette à une autre.